» » » Migrer vers ISO 9001 2015

Migrer vers ISO 9001 2015

Posté dans : Méthodes | 0

Migrer vers ISO 9001 2015

Nous avons déjà évoqué les changements apportés par la version 2015 d’ISO 9001 ici, le sujet a été longuement développé ailleurs et une somme de documentation est en accès libre sur le site de l’ISO. L’objet n’est donc pas de parler du pourquoi mais du comment migrer vers ISO 9001 2015. Sur quelle approche et par où commencer.

Beaucoup de consultants vous proposeront de faire un diagnostic par audit car c’est une pratique courante pour des auditeurs (ce que beaucoup sont) et il est vrai que c’est une façon de faire qui a sa logique. En effet, ce diagnostic fait, vous disposerez d’une liste de chantiers à entreprendre. Mais ces chantiers correspondront de toute façon aux principaux changements apportés par la version 2015 vus dans votre contexte. Si on considère que ce sont deux éléments que vous connaissez déjà, on arrive vite à comprendre les limites de l’exercice.

C’est pourquoi, il peut être intéressant d’économiser ce diagnostic initial et préférer migrer progressivement pendant les presque trois années qui restent avant la fin de la période de transition. Vous pourrez ainsi mieux impliquer les personnes concernées et conduire le changement de manière progressive et itérative, c’est-à-dire :

  • En planifiant les évolutions de votre SMQ successivement autour des principaux changements apportés par ISO9001 : 2015.
  • En vérifiant les déploiements faits au travers d’audits complémentaires à l’occasion de vos audits de suivi ou de renouvellement.
  • En proposant une aide à la définition des solutions de mise en œuvre plutôt que d’essayer de déployer des recommandations issues d’un audit et prises sur étagère.migrer vers ISO 9001 2015 en PDCA

Oui, mais comment planifier ces différentes évolutions et migrer vers ISO 9001 2015 ? Deux choses :

  • D’un côté, vous devrez procéder pour ce projet d’évolution de votre SMQ comme pour n’importe quel autre projet : en prenant en compte les parties prenantes et les risques dans une planification. Vous pourrez donc utiliser votre projet de mise en conformité de votre SMQ comme entrainement au maniement de deux concepts clés de la version 2015 s’ils ne vous sont pas déjà familiers : l’approche basée sur les risques et la prise en compte du contexte et des parties prenantes.
  • D’un autre côté, l’analyse de risque nécessaire au déploiement de « l’approche basée sur les risques » devra s’appuyer sur la compréhension du contexte de l’entreprise. Il faudra donc commencer par travailler sur cette nouvelle exigence d’ISO 9001 : 2015, prédécesseur dans votre planification de migration à la partie « approche basée sur les risques ».

Enfin et pour chacune des principales évolutions d’ISO 9001 : 2015, nous préconisons de planifier une première mise en œuvre avec ses propres étapes et de s’appuyer sur cette première mise en œuvre pour définir la pratique standard. C’est-à-dire identifier et planifier les activités nécessaires dans le cadre du projet de migration, réaliser ces activités, vérifier la mise en œuvre, et enfin analyser cette première implémentation pour définir comment cette activité devra être réalisée les fois suivantes (et documenter cette version dans votre SMQ). Vous aurez remarqué qu’il s’agit d’un cycle PDCA, vous aurez ainsi en une seule itération conduit une partie du changement et placé le processus concerné dans un cycle d’amélioration continue. De plus, vous aurez été amené à impliquer les personnes concernées dans la définition du plan d’implémentation et gagné ainsi du temps pour la suite.

 

Nous verrons dans de prochains billets quelques pistes spécifiques pour implémenter trois changements essentiels, c’est à dire :

  • identifier le contexte de manière méthodique et simple,
  • approcher les risques (ou utiliser et implémenter « l’approche par les risques »),
  • passer de la gestion de la compétence au management de la connaissance.

 

Dans tous les cas, nous pouvons dès maintenant vous aider à bâtir votre plan de migration, n’hésitez pas à nous solliciter.

Partager cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Répondre